Communications

Cheffe ou chef de clinique avec ou sans titre de spécialiste 60 à 100% (Détails -> pdf)

Oberärztin / Oberarzt (80-100%) nach Vereinbarung, unbefristet (Details s. pdf)

Le comité de l’ISFM a approuvé la révision de la réglementation pour la formation postgraduée. Cela signifie certes un peu de travail pour la société de discipline (nous vous informerons des changements), mais aussi que nous avons l’assurance de la part de l’ISFM que notre nouveau programme de formation postgraduée de spécialiste en chirurgie pédiatrique entrera en vigueur au 01.01.2023.

Que faut-il faire d’ici là ? La commission de formation postgraduée va retravailler le programme de formation postgraduée et y intégrer les remarques de l’ISFM. Cela signifie que la version présentée ici est provisoire et n’est en aucun cas définitive, surtout en ce qui concerne le période transitoire.

Il en va de même pour le programme approfondi. Ici, nous allons encore adapter certains domaines, entre autres la reconnaissance du travail effectué à l’étranger et les dispositions transitoires. La date d’entrée en vigueur du programme approfondi reste encore incertaine. Avec l’adoption de la révision de la réglementation pour la formation postgraduée à la mi-septembre, la compétence pour la formation approfondie a désormais été transférée aux sociétés de discipline médicale. Suite à quoi, un nouveau programme type a été publié, auquel nous devons désormais adapter notre programme actuel. Nous devons nous y préparer. Mais nous avons tout intérêt à ce que le programme de formation approfondie entre en vigueur le plus rapidement possible.

Ulrike Subotic, présidente de la commission de formation postgraduée, se tient à votre disposition pour répondre à vos éventuelles questions quant à ces nouveautés.

„Le Comité de la SSCP, sur la base de considérations médicales, éthiques et juridiques, se positionne unanimement de la manière suivante: une intervention chirurgicale peut être effectuée chez l’enfant en l’absence d’une indication médicale absolue, après évaluation de sa situation particulière, du bien de l’enfant, et après avoir obtenu le consentement éclairé des deux parents. La volonté exprimée par l’enfant sera aussi incluse dans le processus décisionnel si faire se peut.“